Théâtre

26 août 2023 au 29 juin 2024

La traversée du siècle

Sept théâtres montréalais

Pour la toute première fois, sept théâtres montréalais — le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, Duceppe, le Théâtre Espace Libre, le Théâtre La Licorne, le Théâtre du Nouveau Monde, le Théâtre de Quat’Sous et le Théâtre du Rideau Vert — s’unissent, afin de saluer la grandeur de l’univers théâtral et romanesque de Michel Tremblay.C’est à un véritable événement auquel le public est convié! Spectacle d’une durée de 12 heures rassemblant plus d’une vingtaine de comédiens et comédiennes, La traversée du siècle est un projet colossal qui célèbre l’un de nos plus grands écrivains. Après une mise en lecture à Espace Libre le 27 août dernier et un balado disponible sur Radio-Canada Ohdio, le spectacle sera présenté une seule fois dans chacun des théâtres lors de la saison 2023-2024.

 

La traversée du siècle, imaginée en collaboration avec André Brassard, adaptée et mise en scène par Alice Ronfard, nous plonge, à la manière d’Honoré de Balzac, dans la vie et le destin de Victoire, Albertine et Thérèse, trois personnages phares de l’œuvre de Tremblay. Ces trois femmes fortes et résilientes traverseront le siècle au gré des profonds bouleversements qu’a connus la société québécoise. Michel Tremblay a écrit une fresque émouvante dans laquelle se profilent les divers thèmes d’avant-gardes qui se développeront au 21e siècle : le métissage, la transcendance des genres, l’homosexualité, la place des femmes, le désir d’émancipation et les traces que laissent des années d’oppression sur l’âme d’un peuple.

Billets en vente sur le site des théâtres à partir du 14 avril 2023

DATES DES REPRÉSENTATIONS :
Centre du Théâtre d’Aujourd’hui : 26 août 2023
Théâtre Espace Libre : 2 septembre 2023
Théâtre La Licorne : 20 avril 2024
Théâtre de Quat’Sous : 25 mai 2024
Théâtre du Rideau Vert : 8 juin 2024
Duceppe : 15 juin 2024

14 novembre au 11 avril 2024

Vous êtes animal

Le PAP en tournée

L’aventure de cette collaboration entre Jean-Philippe et le PàP a débuté il y a longtemps. À partir de cette idée d’un monde qui n’aurait pas connu encore les théories de Darwin, il a d’abord écrit Sur la destination des espèces. Cette pièce a fait l’objet de travail laboratoire et d’une lecture au Festival du Jamais Lu 2016. Puis, le temps a passé et nous sommes entrés collectivement dans une ère de post-vérité et de récupérations idéologiques de toutes sortes. La présente version du projet s’intitule Vous êtes animal.

 

Et c’est un franc coup de gueule aux troublants travers de notre époque.

12 mars au 9 avril

La ménagerie de verre

Théâtre Denise-Pelletier

Au sud des États-Unis, dans l’antichambre de sa mémoire, Tom raconte et renoue avec un épisode clé de sa cellule familiale. Sa mère Amanda, à l’emprise instable, lui reproche d’être trop souvent au cinéma, s’évadant dans les fantaisies climatisées de Greta Garbo ou de Mickey Mouse. Imprégnée de ses anciennes amours, elle lui intime aussi de trouver un prétendant à sa fille chérie Laura, réfugiée dans sa timidité maladive et sa collection d’animaux de verre. Jim, un collègue d’entrepôt de Tom, ébranlera le fragile échiquier de cette ménagerie. Et la sortie de secours clignotera de plus en plus fort.

12 mars au 13 avril 2024

Jamais, Toujours, Parfois

Le Rideau Vert

Étonnamment lumineuse dans son traitement, cette pièce abordant un sujet encore largement tabou – la bipolarité – fait œuvre utile. Quand Anna, 18 ans, décide de cesser la médicamentation qui l’assomme et l’empêche de renouer avec la créativité qui l’habitait enfant, son entourage en subit les conséquences. Comment agir face à un proche dont le besoin d’autonomie devient plus important qu’une relative paix de l’esprit ? Peut-on priver quelqu’un de sa liberté pour son propre bien ? Quelles sont les limites éthiques de la relation d’aide ?

Cispersonnages en quête d'auteurice

Du 12 au 23 mars 2024

Cispersonnages en quête d’auteurice

Théâtre Espace Libre

Une troupe d’interprètes professionnel·le·s se retrouvent en studio de répétition afin de poursuivre le travail sur une nouvelle pièce de théâtre. Chacun·e propose scénarios et idées afin de se sortir de l’impasse créative dans laquelle le groupe se trouve. Coincé·e·s entre leurs désirs dramatiques et leurs nombreux principes éthiques, les interprètes se rendent compte que le terrain de jeu est miné et leur liberté artistique, plutôt limitée.

Du 18 mars  au 13 avril

Coup de vieux

CTD’A – Salle Michelle Rossignol

Au crépuscule de leur vie, Lucie (Sylvie Drapeau), William (Jacques Leblanc), Pierre (Jacques Girard), Adèle (Marie Gignac) et Géraldine (Linda Sorgini) ne savent plus trop comment remplir le temps. Oscillant de la lucidité à la fantaisie, ils philosophent, se plaignent, déduisent, s’écoutent ou s’interrompent. Rien ne les rassemble, si ce n’est peut-être ce coup de vieux qu’ils partagent et les brefs, mais grandioses moments de vie qu’ils ont encore à offrir. Des plus petits détails jusqu’aux plus grandes obsessions, ces étranges humains sont prêts pour le temps des aveux.

Du 19 mars  au 6 avril

Explosion

Salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier

Un service public foudroyant voit le jour dans Hochelaga-Maisonneuve ! Dans un théâtre qui prend des allures de garage du coin, les artistes-ouvrier·ère·s d’Explosion invitent le public à s’interroger sur le thème du travail, sur les rapports de pouvoir et sur différentes violences systémiques. Pour ce faire, les artistes Mélodie Noël Rousseau, Geneviève Labelle et Josianne Dulong-Savignac, en compagnie de leurs collaborateur·rice·s, développent une véritable escouade féministe d’expert·e·s en démolition et s’attèlent à la tâche de sonder des objets en apparence anodine qui peuplent nos vies. Dans un espace installatif et inclusif, Explosion propose des réflexions actives, franches et ludiques sur ces choses dont on pourrait faire sans (soyons honnêtes !). Explosion se veut un grand défouloir collectif accompagné de musique live ! De plus, dans cette réflexion théâtrale sur le potentiel bienveillant et catalyseur d’un temps partagé, les artistes-ouvrier·ère·s de ce curieux atelier de destruction interagissent avec les membres du public, les invitent à participer, mais aussi à exister sans façon dans cet espace construit de vie quotidienne, de mémoire collective, et où règne l’énergie destructrice de la fête.

Du 19 mars  au 16 avril

Le Père

TNM

L’effritement du réel ✺ Que faire devant quelqu’un que l’on aime lorsque l’amour ne suffit plus ? Comment ne pas ressentir de l’impuissance devant un parent qui perd sa mémoire, ses repères, son sens du réel mais qui s’entête férocement à préserver son quotidien ? Si la farce tragique de Florian Zeller accumule les prix partout dans le monde, c’est qu’elle réussit à nous plonger avec humour, tendresse et gravité dans le labyrinthe mental d’un homme dont les certitudes et les perceptions s’émiettent.  André, déjà âgé, se croit encore autonome mais sa confusion mentale en fait un danger pour lui-même. Sa fille Anne tente de l’aider en lui procurant une aide-soignante, en l’hébergeant dans le grand appartement où elle vit avec son mari, en jonglant avec d’autres solutions… Pourtant ce décor domestique, ces propos ordinaires et ces actions simples génèrent une sorte d’anxiété diffuse : le visage des personnages semble changer d’une scène à l’autre, tout comme l’emplacement des meubles, des fragments de scènes paraissent se répéter… Mais que se passe-t-il en réalité ?  Pour incarner ce père tour à tour désemparé, tyrannique, charmeur, orgueilleux, mêlé, rusé, impulsif, l’immense Marc Messier s’empare de la scène du TNM, alors que la lumineuse Catherine Trudeau interprète Anne. Édith Patenaude, qui avait ébloui l’an dernier avec sa mise en scène d’Un ennemi du peuple, créera l’univers à la fois étrange et familier de cette émouvante pièce

Rires - Espace Libre

Du 9 avril au 4 mai 2024

Rires

Théâtre Espace Libre

Les années passent, riches d’enseignements, mais avec leur lot d’épreuves débilitantes. Le vieux comédien en porte les stigmates : genoux sensibles, sternum creusé, épaules voûtées… Son regard a acquis l’intériorité naturelle de celui dont le transit intestinal s’autonomise et menace le fragile équilibre de la journée. L’âge profile ses escaliers pentus et ses verrières sales, la maison s’assombrit…

10 et 11 avril

Vous êtes animal

Théâtre Outremont

Les années passent, riches d’enseignements, mais avec leur lot d’épreuves débilitantes. Le vieux comédien en porte les stigmates : genoux sensibles, sternum creusé, épaules voûtées… Son regard a acquis l’intériorité naturelle de celui dont le transit intestinal s’autonomise et menace le fragile équilibre de la journée. L’âge profile ses escaliers pentus et ses verrières sales, la maison s’assombrit…

11 avril au 11mai 2024

Royal

Duceppe

À la faculté de droit de l’Université de Montréal, tous les coups sont permis. Si tu veux un beau poste à la fin de tes études, il te faudra un beau stage au barreau, et si tu veux un beau stage au barreau, ça te prendra une belle moyenne au baccalauréat, et si tu veux une belle moyenne au baccalauréat, tu devras casser des gueules. Parce qu’ici, on ne s’élève pas au-dessus de la mêlée en étant gentil·le. Être gentil·le, c’est se vautrer dans la médiocrité, et tu piétines la médiocrité. Tu es là pour dominer la montagne, et le début des cours signifie le début du carnage.

15 avril au 11 mai 2024

S’enjailler

Théâtre d’aujourd’hui – Salle Jean-Claude-Germain

IMMERSION DANS L’INTIMITÉ D’UNE SORORITÉ RÉSOLUMENT MODERNE, NAVIGUANT AVEC HUMOUR ET ASSURANCE À TRAVERS LES COMPLEXITÉS DE SON ÉPOQUE
Au sein de leur cercle intime, Naïca, Keza, Safia et Chloé se taquinent, partagent des anecdotes parfois embarrassantes et exposent leur vulnérabilité. Dans un dialogue franc et sans fard, soutenues par une complicité mutuelle, ces jeunes femmes explorent avec sincérité les méandres complexes de leur identité, du féminisme, de la race et de la sexualité, embrassant pleinement leurs contradictions.

Du 23 au 27 avril

Je viendrai moins souvent

Duceppe

Après un poignant balado intitulé Quelqu’une d’immortelle, l’autrice et comédienne nous présente ces conversations entre deux êtres si profondément unis, point de départ d’un dialogue entre générations. La créatrice s’interroge sur la notion de soin et sur les différentes expériences, parfois contradictoires, de la réalité de proche-aidante. Grâce à ces enregistrements empreints d’une grande complicité, les mots et la voix de Pauline continuent de vivre. Et de ce matériau documentaire, sa petite-fille tire un récit puissant et universel.

Du 23 avril au 12 mai 2024

Thy Woman’s Weeds

Centaur Theatrer

Seven of Montreal’s finest actresses pull back the curtain on the Bard in this bold behind-the-scenes look at what it means to be a woman working with Shakespeare today.

1er mai au 1er juin 2024

Mademoiselle Agnès

Le Rideau Vert

Denise Filiatrault a eu un véritable coup de cœur pour cette adaptation contemporaine du Misanthrope de Molière, créée par le Théâtre Point d’Orgue en 2022, et c’est avec grand plaisir qu’elle invite la grande Sylvie Drapeau à se replonger dans la peau d’Agnès, une écrivaine à l’honnêteté absolue qui préférerait se faire ermite. Les mondanités, les flatteries, les compliments et demi-vérités, très peu pour elle ! Comment vivre si l’on refuse sans cesse de mettre un peu d’eau dans son vin ?

Les ânes sœurs: espace libre

Du 7 au 18 mai

Les Ânes Sœurs

La Licorne

Par un étrange hasard, Jean-Yves et Jean-Mathieu deviennent colocataires alors qu’ils se connaissent depuis dix minutes à peine. En difficulté autant financièrement que psychologiquement, ils décident de faire confiance au destin qui les a réunis dans ce petit 1 ½ misérable. Leur relation commence dans le jugement et un certain dédain, mais malgré les 30 ans qui les séparent, ils se ressemblent étonnamment beaucoup plus qu’ils ne le pensent. Même passion dévorante pour la musique, même rire nasal, même toupet… mais les ânes ont la tête dure et prennent parfois plaisir à s’ignorer.

23 mai au 5 juin

Festival TransAmérique

Plusieurs salles

Le FTA, acronyme du Festival TransAmériques, est un festival de création contemporaine consacré à la danse et au théâtre.

Les printemps de Montréal se conjuguent avec le FTA. Inaugurant la saison touristique estivale dès la fin mai, le Festival présente en moyenne 25 spectacles en salle et dans l’espace public pendant une quinzaine de jours.

Le FTA se déploie dans une vingtaine de salles, que ce soit en plein cœur du Quartier des spectacles, à la Place des Arts et au Monument-National, ou dans d’autres quartiers montréalais, comme à l’Usine C, à Espace Libre et au Théâtre ESPACE GO.

8 juin 2024

La traversée du Siècle

Le Rideau Vert

Véritable événement, La traversée du siècle verra pour la première fois sept théâtres montréalais s’unir pour saluer la grandeur de l’univers de l’un de nos plus illustres écrivains : Michel Tremblay. Ce spectacle lecture-fleuve nous plonge ainsi dans la vie et le destin de Victoire, Albertine et Thérèse, personnages phares de son œuvre. Trois femmes fortes et résilientes qui traversent les années au gré des profonds bouleversements qu’a connu la société québécoise.

MADAME PYLINSKA ET LE SECRET DE CHOPIN

A partir du 9 juin 2024

Madame Pylinska et le secret de Chopin – Éric-Emmanuel Schmitt sur scène

Salle Albert Rousseau (Québec) – Théatre Maisonneuve – En tournée au Québec

Le spectacle MADAME PYLINSKA ET LE SECRET DE CHOPIN est inspiré du livre du même titre, paru en 2018 et qui s’inscrit dans le Cycle de l’invisible, cette série de huit récits sur les hommes et les religions dont le succès est fulgurant. Dans ce monologue autobiographique, Éric-Emmanuel Schmitt, avec humour, charme et mélancolie, fait vivre plusieurs personnages colorés et explore l’œuvre de Chopin, tant à travers ses pièces célèbres que ses pages plus rares. On y retrouve un jeune Éric-Emmanuel qui, suivant les cours de la tyrannique Madame Pylinska, cherche à comprendre le mystère de la musique de Chopin. La Polonaise a de surprenantes façons d’expliquer le génie du musicien et la leçon de piano devient peu à peu apprentissage de la vie et de l’amour.

12 au 20 juin 2024

Lili St-Cyr – Théâtre musical

TNM – Salle Gascon-Roux

Pendant que le reste de l’Amérique subit la prohibition, Montréal fait rouler son économie sur le vice ; le jeu, les femmes, l’alcool. La ville est romantique, sensuelle… et corrompue.

Lorsque l’effeuilleuse Lili St-Cyr s’impose sur la marquise du Théâtre Gayety, elle dérange. Nue, un verre de whisky à la main, couverte de bulles dans son bain transparent qui constitue son nouveau numéro, elle prône la liberté de choisir sa vie professionnelle comme elle l’entend.

28 août au 21 septembre

Michelin

Salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier

Véritable récit initiatique, Michelin vous transporte dans un univers poignant mais plein d’humour, mêlant les souvenirs d’une époque révolue et les réalités intemporelles de la vie en province. Cette œuvre drôle et lucide se présente comme une tendre critique du milieu rural dans lequel on peut y lire une lettre d’amour en filigrane.

27 au 30 novembre

5 balles dans la tête

Ducepppe

Lorsqu’une autrice et professeure de littérature accepte de prendre une bière avec des militaires canadiens, afin qu’ils lui parlent de ce qu’ils ont vécu en Afghanistan, elle ne se doute pas que c’est le début d’une grande aventure. Si les soldats jouent d’abord les fiers-à-bras, une confiance s’établit et les langues se délient. Ils nous amènent avec eux en zone de guerre, partagent leurs récits drôles, durs et touchants, racontent la camaraderie, les champs de mines qui explosent, les peurs et les regrets. Leurs témoignages bouleverseront la dramaturge jusque dans ses plus solides conviction

Editeur : Laurent Imbault