« Première mondiale » en France : un anti-inflammatoire contre le mélanome

 « Première mondiale » à l’oncopole de Toulouse ; un essai vient d’être lancé pour introduire un anti-inflammatoire dans le protocole des soins des mélanomes les plus agressifs afin d’améliorer l’efficacité du traitement. « Une nouvelle approche prometteuse » ont expliqué, le 26 janvier 2018,  les professeurs Bruno Ségui, chercheur en biologie au Centre de recherches en cancérologie de l’Oncopole Toulouse (CRCT) et…

Un champignon comestible qui permet de combattre certaines maladies génétiques

Un champignon comestible qui permet de combattre certaines maladies génétiques : voilà une découverte étonnante faite par des chercheurs de l’Inserm et du CNRS ! En passant au crible des dizaines de milliers de composés, ils ont mis en évidence une activité significative d’un extrait d’un champignon, le clitocybe inversé (Lepista inversa), sur trois lignées cellulaires isolées de patients atteints de mucoviscidose.…

Un anti-diabétique réduit le risque cardiovasculaire et de maladie rénale

Un essai clinique mené dans plus de 30 pays, avec plus de 10 000 patients, a permis de développer un nouvel anti-diabétique, l’Invokana (canagliflozine), qui réduit le taux de sucre sanguin chez les diabétiques de type 2. Ce nouveau médicament réduirait également de 33% le risque des personnes souffrant de diabète d’être hospitalisés pour défaillance cardiaque,…

Une étude démontre les bienfaits du régime méditerranéen

Une étude montre qu’un apport élevé en hydroxytyrosol, un composé phénolique présent en grande quantité dans l’huile d’olive vierge et le vin rouge, est associé à une importante diminution du risque de maladies cardiovasculaires et de mortalité prématurée. ​Il est maintenant bien établi que le régime méditerranéen diminue significativement le risque de maladies cardiovasculaires, autant…

Avancée majeure contre les infections

Des chercheurs montréalais ont découvert un remède miracle contre les infections en hôpital. Il s’agit d’une enzyme qui empêche la production d’un « biofilm » , couche protectrice sécrétée par les agents pathogènes qui empêche les antibiotiques de bien fonctionner. « C’est une avancée majeure parce que 70 % des infections nosocomiales [contractées en établissement hospitalier] impliquent des biofilms », explique…